mercredi 27 mai 2015

Concours !

Je viens de les recevoir et je les trouve très beaux !
Le tome 1 de Hisse et Ho : Le Phare mystérieux est arrivé aujourd'hui, bien emballé dans ses cartons ! avec beaucoup d'émotion en prime !


Publié par les irisées Bulles de savon, magnifié par Anne Montel... je suis ravie !




Alors pour partager ma joie, je vous propose un petit concours, un concours à deux faces (rien de moins pour un roman de jumeaux) : l'un ici, l'autre sur Facebook. Il y aura donc deux livres à gagner ! Et vous pouvez jouer sur les deux supports, ça va de soi !
Ici, laissez-moi une petite anecdote sur une balade à vélo ou en bateau (qui n'a pas ça en magasin ?!)
Sur Facebook, laissez un petit commentaire sous mon post et partagez le lien !



Vous avez jusqu'au samedi 6 juin ! Et pourquoi cette date ? Mais parce que c'est celle du largage officiel des amarres ! Un départ qui sera donné à La librairie Point Virgule d'Aurillac avec présentation, lecture à haute voix, dédicaces et... apéro !! Et si vous voulez trinquer à Hisse et Ho, à l'aventure et à l'humour je vous attends !

21 commentaires:

  1. Bonjour,
    je tente ma chance !

    Alors, une anecdote sur un voyage en bateau : quand j'étais plus jeune, nous étions en vacances avec mes parents et mon frère en Charente-Maritime. On décide de faire le traditionnel tour en bateau qui fait le tour du Fort Boyard, et le guide nous dit qu'ils sont en tournage et que donc on ne peut pas s'approcher aussi près que d'habitude. Nous, on se dit bon, ils doivent dire ça tout le temps, la bonne excuse... Eh bien non, on a vu (de loin mais on l'a bien vu quand même) le Père Fourras en robe blanche s'agiter dans la tour ! Mon frère et moi étions ravis !!


    Et sinon, ce roman a l'air très chouette :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La belle-télé-rencontre que voilà !

      Supprimer
  2. Quel lancement! Bravo, Anne! Une anecdote de vélo? Le croirais-tu, mais je crois que pour mon quarantième anniversaire, on m'a offert un VTT taille enfant?!!!

    RépondreSupprimer
  3. Une balade à vélo, celle pour nos 5 ans de mariage à Annecy avec toute la famille. C'était superbe même si je ne suis pas très à l'aise en vélo :)
    Bravo pour ce nouveau roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les balades familiales à deux roues c'est toujours d'excellents souvenirs !

      Supprimer
  4. une expérience de camp à vélo quand j'avais 15 ans, 3 semaines d'itinérant, dans...le lot et garonne...j'ai maudis mon vélo, j'ai vraiment souffert....et j'ai fini souvent à côté, le relief de cette jolie région a eu raison de mes jambes, mais un camp inoubliable sinon, sauf..que je n'ai pratiquement jamais refait autant de vélo, je suis devenue une adepte du vélo en vendée :)) Louison nielman

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vélo qui fait souffrir mais qu'on aime quand même...

      Supprimer
  5. Tu dois être super contente de les avoir entre les mains ! :)
    Bravo !!!

    Ma plus marquante des anecdotes en vélo serait...
    Le jour de l'achat d'un nouveau vélo, on part tester ce nouvel engin ;), moi en vélo donc, mon amoureux en roller, et Clash (notre chien) en laisse.
    Dans une rue en pente, l'amoureux prend trop de vitesse et lâche la laisse de Clash. Je freine donc bien fort sur mes deux freins pour rattraper notre Clash (et ne pas lui rouler dessus bien sûr).
    Me voilà donc faire un beau soleil par dessus mon vélo. Étalée de tout mon long sur la route, et Clash qui me regard avec tendresse ;) et l'amoureux inquiet ne pouvant s'arrêter ^^
    Une lumière et un bout de selle cassée, quelques égratignures sur le vélo et sur moi.... mais un souvenir qui nous fait maintenant bien rire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe ! sacrée gamelle... heureusement qu'on en rit après ! :)

      Supprimer
  6. Je participe aussi avec une anecdote à vélo qui s'inscrit dans la lignée de Rebz et dont je garde encore la trace aujourd'hui. J'avais à l'époque 9 ans, j'étais en vacances chez mes grands-parents et il y avait près de chez eux un petit parc. J'adorais en faire le tour et aller le plus vite possible. Surtout, j'aimais le dernier moment, le virage ultime, avec un revêtement de sable... évidemment, à force de chercher à le prendre toujours plus vite, j'ai dérapé. Aujourd'hui, je ne me souviens pas vraiment si j'ai eu mal mais je garde une jolie cicatrice sur le coude, que j'adore montrer. I am a warrior !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prise de risque pour belle cicatrice... !

      Supprimer
  7. Autant les avions et moi, c'est une grande - très grande - histoire d'amour, les bateaux.... heu, comment dire ?
    Quand j'étais toute jeune, je me suis inscrite à une semaine de stage en optimist à La Rochelle : le moniteur a très vite compris l'étendue de mes (in)capacités et j'ai fait toute la semaine dans son bateau ;-)
    Plus tard, j'ai voulu aller en Irlande, j'ai donc fait la traversée de la Manche, à moitié le nez dans les toilettes, et le reste du temps, allongée par terre DEVANT les toilettes !!!!
    En revanche, quand tu te prends les embruns dans la figure, et que tu peux admirer les dauphins qui suivent et s'amusent à faire la course avec le bateau, comme à Mayotte, là, bizarrement, ça s'est beaucoup mieux passé ;-)

    Félicitations pour ce nouveau beau "bébé" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah les dauphins ! voilà le remède au mal de mer ! :)

      Supprimer
  8. bonjour, merci pour ce concours, je participe avec plaisir
    petite anecdote en bateau :
    lorsque j'etais ado, j'ai pris 2 ou 3 cours de voile
    la premiere fois, le prof dit "venez tous de ce cote ci, on va virer de bord" sauf que je n'avais pas compris, j'ai fait signe que oui, et j'ai failli me prendre la voile en pleine figure :)
    on ne se moque pas, hein !
    bonne soirée
    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne moque pas... mes aptitudes en maîtrise de voile restant de papier !

      Supprimer
  9. Alors une anecdote à vélo ... par delà mes multiples bleus et bobos d'enfants je vais évoquer une balade en tandem sur un "LaFranceAuRevoir" à Ouagadougou ... Une bicyclette verte, petit panier accroché au guidon et bien sûr deux petits "nasara" (les blancs en mossi) assis dessus ! Moi sur la selle, Naël qui pédale, les taxis verts qui nous dépassent de toute la vitesse de leurs pneus à moitié gonflés, poussés en avant par les bouteilles de gaz cachées dans leurs coffre, et nous deux, écharpes devant la bouche et le nez tentant (vainement) d'échapper aux volutes de pollution alentours.
    Mes longues jambes chaussées de tongues s'évertuant à ne pas toucher le bitume. Celles, pas encore dorées par le soleil du sahel, de mon amoureux pédalant avec ardeur, nous sommes arrivés, perlés de sueur, terrifiés d'avoir failli à plusieurs reprises disparaître sous les roues d'un camion surchargés, chez les "bons amis", supermarché du coin où effectivement on nous a trouvé, avec force sourire et tapes dans le dos, un emplacement pour garer notre vélo tout en riant de ces deux petits blancs humides et déséquilibrés sur leur engin à deux roues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ton récit Aude ! Et je vous imagine très bien tous les deux sur votre engin brinquebalant... :)

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  10. Bravo !

    une balade en bateau ... la première avec mon navigateur de mari.
    J'ai adoré le voir si heureux sur son voilier. C'était en mars 2010. Une semaine après, paraissait mon premier livre. On réalisait nos rêves ensemble, le même mois.
    <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des rêves qui prennent vie sur les flots... quoi de plus beau ?!

      Supprimer